Ligne à Grande Vitesse BORDEAUX - TOULOUSE

LGV BORDEAUX - TOULOUSE - opposition Girondine

Publié le 20 novembre 2005, mise à jour le 15 décembre 2007

La Dépêche du 19/11/2005

BORDEAUX : Dernier débat houleux

Ligne à grande vitesse : l’opposition girondine

.

Les Girondins demeurent massivement opposés à la L.G.V. BORDEAUX / TOULOUSE. Ils l’ont exprimé en nombre et sans aucune ambiguïté lors de la réunion de synthèse du débat public, jeudi soir, au parc des expositions de Bordeaux. Une trentaine d’élus, ceints de leurs écharppes tricolores, s’étaient installés aux premiers rangs, soutenus par un millier de participants brandissant des pancartes « NON A LA LGVLGVUne Ligne à Grande Vitesse est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse. ».

Les députés Pierre DUCOUT (PS), Noël MAMERE (Verts) et Marie-Hélène Des ESGAULX (UMP) se sont exceptionnellement retrouvés dans leur opposition au projet. Noël MAMERE engage RFFRFFRéseau Ferré de France est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) français créé en 1997, par une scission limitée à partir de la SNCF. Il est chargé de l’entretien, du développement, de la cohérence et de la mise en valeur des voies ferrées françaises. et la SNCF à d’abord réhabiliter les lignes secondaires. Marie-Hélène des ESGAULX souligne que cette LGVLGVUne Ligne à Grande Vitesse est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse. ne figure pas au schéma européen des transports. Pierre DUCOUT envisage d’attaquer la procédure si besoin est.

Le président de la chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux, Laurent COURBU, demande qu’aucune décision ne soit arrêtée avant que les études pour la LGVLGVUne Ligne à Grande Vitesse est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse. BORDEAUX / Espagne ne soient menées. Le conseiller général Jean-Luc GLEYZE évoque une « lame de fond d’opposition ».

Tous soulignent que la priorité pour l’Aquitaine est la LGVLGVUne Ligne à Grande Vitesse est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse. Sud Europe Atlantique vers l’Espagne. Sans oublier que les budgets et les contribuables Aquitains et Girondins ne pourront pas participer au financement des deux infrastructures.

Le président du conseil régional, Alain ROUSSET, prend cependant soin de rappeler que la LGVLGVUne Ligne à Grande Vitesse est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse. ne doit pas être considérée comme une opposition entre Aquitaine et Midi-Pyrénées. (Pierre SAUVEY)


calle
calle
calle