L’ACTIVALien

Tout ce qu’il vous faut pour  ?craser la TCP !
Publié le 28 mai 2005

EDITO

Chers lecteurs,

Habitants déjà mobilisés contre la Traversée Centrale des Pyrénées ou bien en retrait dans ce débat, nous avons souhaité vous adresser ce nouveau bulletin d’information sur l’état de la lutte que nous menons contre le projet.

Aujourd’hui, le discours par lequel les défenseurs de la TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées tentent de « vendre » leur projet nous a donné envie de mettre les points sur les « i », une bonne fois.

La malhonnêteté consistant à « vendre » un projet avec des arguments qui mentent par omission nous dérange et nous pousse à renouveler notre insatiable travail de clarification.

Nous remarquons, à la lecture des documents largement diffusés par les promoteurs (une plaquette Eurosud Transport par-ci, un DVD Transpireneica par-là... etc), qu’ils présentent tous la TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées comme un projet bon pour le département, son économie, pour les échanges régionaux, pour l’environnement.

Il est vrai que de tels arguments retiennent l’attention.

Le problème est que ces voeux à échelle régionale font trop souvent oublier l’échelle véritable du projet : l’échelle européenne.

Sur le plan matériel, pour financer ce tunnel de 43 km creusé sous les Pyrénées centrales, les associations de promotion comptent bien sur l’Europe, et sur les financements,mêmepartiels, qu’elle offre.

La Traversée Centrale des Pyrénées n’a d’attrait pour l’Europe que dans le cadre du projet prioritaire n°16 du Réseau Transeuropéen des Transports. La TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées s’intégrerait comme un tronçon de ce projet n°16 qui est beaucoup plus large puisqu’il s’agit de l’« Axe de fret Sines-Algesiras-Madrid-Paris ».

« Sines-Algesiras-Madrid-Paris », ces noms donnent déjà une idée des distances qui seront à parcourir pour les trains transportant des marchandises.

Mais on n’évoque pas assez le de marchandises échangées : la Traversée Centrale des Pyrénées aura pour mission de faire passer sous la chaîne des Pyrénées les marchandises en provenance des autres continents.

Le port de Sinès, au Portugal, est en pleine expansion. Il devrait voir affluer des millions de tonnes de marchandises en provenance de Singapour, plaque-tournante de l’Asie. Le port d’Algésiras, déjà en activité, est situé à côté du détroit de Gibraltar. Un tunnel ferroviaire est d’ores et déjà décidé sous le détroit de Gibraltar depuis décembre 2003.

La TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées est davantage conçue pour acheminer ces marchandises vers le nord de l’Europe que pour désengorger les littoraux : la TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées n’est pas faite pour absorber le trafic routier littoral actuel mais pour accueillir un nouveau trafic, intercontinental, dans le cadre d’une économie mondialisée.

Nous espérons que ce nouveau bulletin répondra à quelques unes des questions que vous vous posez tant sur le projet de TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées que sur notre mouvement de résistance active.

L’équipe d’ActivalACTIVALAssociation contre le Tunnel Inutile dans les Vallées d’Ailleurs et du Lavedan

calle

L’ACTIVALien
PDF - 127.1 ko
calle
calle