FERRMED veut promouvoir le corridor reliant les ports du nord de l’ Europe à ceux du sud de l’ Espagne par la Catalogne.

Le Progrès de Lyon du 24 octobre 2005
Publié le 2 novembre 2005, mise à jour le 4 juin 2007

La démarche séduira sans doute également les milieux écologistes, mais ce sont des entreprises, les organismes qui les fédèrent, des zones portuaires qui sont à l’origine d’une mobilisation pour la promotion d¹un « axe ferroviaire de marchandises Rhin-Rhône-Méditerranée Occidentale » qui relie la zone nord et centrale de l’Europe à la côte méditerranée occidentale en longeant les vallées du Rhin et du Rhône. Un axe dont le tronc principal débute à Duisbourg, d’où des ramifications rejoignent les ports de la mer du nord, jusqu’à Algeciras via Marseille et tous les ports de la côte espagnole méditerranéenne.

FERRMED doit avant tout convaincre l’Union européenne de la pertinence de ce corridor de fret ferroviaire qui ne figure pas parmi ses priorités. Joan Amoros, le secrétaire Général de l’association, a souligné qu’il avait une influence directe ou proche sur 230 millions d’Européens, soit la moitié de la population de l’Union. Ce corridor pourrait selon lui multiplier par trois le trafic ferroviaire sur cet axe, portant à la part du rail dans le trafic terrestre de marchandises de 20 à 30 %. Il nécessiterait bien sûr de nombreux aménagements, agrandissements et harmonisation des réseaux impliqués. Parmi ceux-ci : la réalisation au nord mais aussi au sud du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise.

François Samard


calle

corridor FERRMED
JPG - 81.1 ko
calle
calle