Historique

Publié le 4 décembre 2007, mise à jour le 8 juin 2008

Historique du projet


- 10 janvier 2008

XXème Sommet franco-espagnol à Paris.

Les ministres des transports officialisent un programme d’études préliminaires du « Nouvel axe ferroviaire à grande capacité transpyrénéen », aboutissant au débat public en 2012/2013.


- 21 novembre 2007

La Commission Européenne dégage 5 millions d’euros pour des études préliminaires sur le projet n°16, ce qui correspond à 50% du montant total.

Article complet


- 27 juillet 2007

Le Premier Ministre François Fillon rencontre le Président M. Zapatero à Madrid.

« Nous avons abordé, bien entendu, les sujets plus directement bilatéraux, au premier rang desquels celui des interconnexions. C’est un sujet qui est extrêmement sensible pour le gouvernement espagnol, mais qui correspond totalement aux priorités du Gouvernement français. (...) Nous allons employer les quelques mois qui nous séparent du sommet franco-espagnol de décembre pour résoudre toutes les questions techniques qui se posent. Choisir les meilleures solutions techniques, choisir les meilleures solutions de financement, pour pouvoir décider, lors du sommet franco-espagnol, de la mise en œuvre des travaux, tant pour les liaisons ferroviaires - pour lesquelles, d’ailleurs, nous avons déjà fait les demandes de financement à l’Union européenne - que pour les liaisons en matière énergétique »


- 31 mai 2007

Entretien des présidents M. Sarkozy et M. Zapatero à Madrid.

Les questions clefs de la diplomatie franco-espagnole ont été abordées telles que le traité constitutionnel simplifié et la Traversée des Pyrénées.

On note la précaution prise par le président M. Sarkozy qui parle de « traversée des Pyrénées » pour le fret, tandis que M. Zapatero mentionne une « connexion ferroviaire par les Pyrénées centrales ».


- 10 février 2006

Le président de la région Midi-Pyrénées prend la présidence d’Eurorégion, au Conseil Régional, à Toulouse.


- 10 novembre 2005

Rencontre bilatérale franco-espagnole, à Paris. Les nouvelles orientations de la politique des transports vont être officialisées par les chefs d’Etat.


- 5 novembre 2005

ACTIVALACTIVALAssociation contre le Tunnel Inutile dans les Vallées d’Ailleurs et du Lavedan organise à TOULOUSE une Table Ronde intitulée « La TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées, un projet problématique », qui rassemble diverses associations favorables à une politique des transports raisonnée.


- 21 octobre 2005

L’association citoyenne EPINEEPINEEcologie Pyrenees Initiative Nature et Environnement (Association de la vallée d’Aure - EPINE, Mairie, 65130 AVEZAC) entre en scène à Hèches pour lutter contre la promotion d’une variante de la TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées à Hèches-Lannemezan.


- 17 octobre 2005

Préparation à Barcelone de la rencontre bilatérale franco-espagnole prévue le 10 novembre 2005.

Pour la première fois, les régions, promoteurs essentiels de la TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées, sont associées à cette réunion.

« A l’occasion de la première réunion hispano-française de coopération transfrontalière, qui a eu lieu le 17 octobre dernier, les présidents ont présenté l’Eurorégion aux représentants des gouvernements français et espagnol, en soulignant sa volonté d’être un interlocuteur en matière d’infrastructures » (communiqué du 7 nov. 2005).


- 23 mai 2005

Création de l’association pour la NTPNTPNouvelle Traversée de Pyrénées (« Nouvelle Traversée des Pyrénées ») qui est une variante de la TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées localisée dans la vallée de Hèches-Lannemezan.


- 10 décembre 2004 La « Mission TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées » du Conseil Général des Hautes Pyrénées rend son rapport sur le projet de Traversée Centrale des Pyrénées et dénonce la manipulation consistant à faire valoir un tracé sous le tunnel du Vignemale sur la base du rapport SYSTRA commandé par la région Midi-Pyrénées.


- 7 décembre 2004

Sommet franco-espagnol à Saragosse. Les chefs d’Etat évoquent le projet de « Traversée CENTRALE des Pyrénées ».


- 29 octobre 2004

Signature de l’acte fondateur de la nouvelle « Eurorégion ».


- 16 septembre 2004

XXIème Séminaire franco-espagnol à Barcelone.


- 21 avril 2004

Le Parlement Européen valide cette position en deuxième lecture, après avoir supprimé le terme « central ».


- 14 avril 2004

Le Conseil européen adopte une position commune.


- 18 décembre 2003

CIADT : la « nouvelle traversée ferroviaire des Pyrénées » figure sur la carte des infrastructures à long terme, document accompagné de la précision suivante : « la représentation des liaisons sur cette carte ne préjuge pas des tracés futurs ».


- 12 décembre 2003

Le Conseil européen entérine la liste des projets


- 5 décembre 2003

Conseil Transports à Bruxelles, qui est parvenu à un accord sur les propositions de révision du schéma transeuropéen des transports du 1er octobre et du 11 novembre.

La TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées fait partie des projets prioritaires retenus, car elle figure implicitement dans la liste des 29 projets du 1er octobre :

« Outre les projets prioritaires présentés par la Commission en octobre 2001 et approuvés par le Parlement européen en première lecture le 30 mai 2002, la Commission propose donc comme nouveaux projets prioritaires dans l’annexe III la totalité des projets identifiés dans la liste 1 du rapport du groupe à haut niveau »


- 11 novembre 2003

La Commission européenne propose de privilégier les tronçons transfrontaliers qui pourront être commencés dans les trois ans. L’investissement prévu dépasse les 38 milliards d’euros.


- 6 novembre 2003

Sommet franco-espagnol en France.


- 1er octobre 2003

La Commission Européenne publie sa nouvelle liste de 29 projets prioritaires, et en déclare certains d’« intérêt européen ».


- 27 Juin 2003

La Commission Européenne fait une ébauche de proposition de révision du RTERTERéseaux Trans-Européens (de transports) T (Réseau Transeuropéen des Transports), par le biais du rapport de Karel Van Miert. La traversée ferroviaire des Pyrénées est présentée comme un projet urgent, dont les travaux doivent être entamés avant 2010.


- 13 Juin 2003

Proposition de loi à l’Assemblée Nationale, faite par MM. Jean GLAVANY, Augustin BONREPAUX, Pierre FORGUES, David HABIB, Jean-Louis IDIART, Mme Martine LIGNIÈRES-CASSOU, M. Henri NAYROU, Mme Chantal ROBIN-RODRIGO, M. Jean-Marc AYRAULT et les membres du groupe socialiste et apparentés.

Article 1 : « Le Gouvernement français inscrira le projet de traversée centrale des Pyrénées par ferroutage dans la liste des propositions françaises pour le Schéma européen des grandes infrastructures de transport »


- Samedi 8 mars 2003

Le Conseil général des Ponts et Chaussées et l’Inspection générale des Finances ont remis à Gilles de ROBIEN et à Francis MER le rapport d’audit sur les grands projets d’infrastructures de transport.


- Mars 2003

Le gouvernement commande à la DATAR un avis complémentaire. Parallèlement, le gouvernement dispose du rapport des sénateurs HAENEL et GERBAUD sur la question spécifique du fret ferroviaire.


- 23 et 24 Janvier 2003

Organisation du colloque « La Traversée Centrale des Pyrénées : un projet prioritaire pour l’Europe » à Tarbes. Le haut patronage de la Commission européenne a été demandé.

L’organisation fut assurée par Le Conseil Régional Midi-Pyrénées avec l’appui technique d’Eurosud Transport.


- 04 juillet 2002

Conférence de presse du CRMPCRMPConseil Régional Midi-Pyrénées.


- Juillet 2002

Saisine du nouveau Ministre des Transports par Le Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées et par le Président du Conseil Régional Aquitaine et demande d’entrevue. Diffusion du nouveau support d’information de l’association Eurosud Transport et campagne d’adhésion auprès des grandes collectivités et des grandes entreprises concernées.


- Juin 2002

Le Conseil des ministres des transports de l’Union européenne rejette la révision de la liste des 14 projets. Le Conseil régional Midi-Pyrénées déclare : « Un long travail s’engage maintenant jusqu’à la révision définitive qui aura lieu en 2004 ».


- Mai 2002

Le Parlement européen valide les 6 nouveaux projets dont une traversée ferroviaire à grande capacité des Pyrénées.


- Octobre 2001

La Commission Européenne propose une révision du RTERTERéseaux Trans-Européens (de transports)-T. en incluant dans « Les Nouveaux projets spécifiques » la « Nouvelle Traversée Centrale des Pyrénées » (qui n’a de nouveau que le nom, compte-tenu des multiples manœuvres menées par le Conseil régional Midi-Pyrénées pour promouvoir cette TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées depuis 1998 )


- 12 Septembre 2001

Publication du Livre Blanc par la Commission Européenne. Ce Livre Blanc des transports dresse un état des lieux des transports européens et lance sur cette base un appel à projets pour les trajets jugés prioritaires. Evocation d’une possible inscription de la TCPTCPTraversée Centrale des Pyrénées dans la liste du RTERTERéseaux Trans-Européens (de transports)-T, préalable nécessaire pour débloquer des subventions européennes. Ces subventions ont pour objet de financer des études et de ce fait d’encourager les investissements privés.


- 1996

Définition du RTERTERéseaux Trans-Européens (de transports)-T qui prévoit une révision ultérieure après état des lieux des transports en Europe.


- 1994

Publication de la liste des 14 grands projets dits d’« Essen », lors du Conseil européen d’Essen.


calle
calle
calle