N.T.P. en connexion avec l’Aragon

Nouvelle Traversée des Pyrénées

Que fait M PELIEU ???
Publié le 8 juin 2005, mise à jour le 4 juin 2007

Débat : La Nouvelle Traversée des Pyrénées N.T.P. SE CONNECTE AVEC L’ARAGON -

Christian CASTERAN, le Président de Nouvelle Traversée des Pyrénées (NTPNTPNouvelle Traversée de Pyrénées), l’association qui milite en faveur d’une traversée des Pyrénées entre HECHES et BIELSA en Espagne, par un tunnel ferroviaire dédié au ferroutage, au transport de marchandises et de voyageurs, a récemment rencontré Pédro SALAS PARRA, conseiller de Marcellino IGLESIAS, le président du gouvernement d’Aragon. Une rencontre informelle qui s’est déroulée à Loudenvielle (où Pédro SALAS possède une résidence secondaire), grâce au coup de pouce de Michel PELIEU maire de la commune et conseiller général du canton... L’occasion de parler du projet de Christian CASTERAN, d’autant que côté espagnol on attend avec impatience la définition et la localisation de la future Traversée Centrale des Pyrénées dont 15 projets de tracé existent déjà. D’emblée, Pédro SALAS a dit au président de N.T.P. tout l’intérêt que représentait en Aragon le projet qu’il défendait. « je suis heureux de découvrir une association favorable à ce projet qui compte des acteurs de la société civile et qui est soutenue par des élus ». Et, pour Pédro SALAS, d’ajouter que ce nouveau projet présente beaucoup d’atouts, dont sa configuration géographique et la présence, pour des interconnexions aisées, des voies de communication comme l’autoroute A64 et le réseau SNCF.

Michel PELIEU, par ailleurs vice président du Conseil Général, décèle dans la construction de ce tunnel, une autre opportunité qui se pose comme un argument de taille, celle de réaliser l’interconnexion électrique entre les deux pays. « Pourquoi ne pas envisager, les solutions techniques existent, le passage de la ligne électrique de 400.000 volts. D’autant que Cazarilh (le départ de la ligne) n’est à vol d’oiseau qu’à une quinzaine de kilomètres et que cette solution présente, enfouissement de la ligne aidant, l’avantage de ne pas porter atteinte à l’environnement ».

Alain Maillé

Questions : Mr PELLIEU aurait-il changé de position par rapport à la prise de position du C.G. des Hautes-Pyrénées, au sujet d’une traversée pyrénéenne, où il était clairement démontré la non faisabilité d’un tel projet ???

Qu’en est-il de sa position par rapport à la THT, lui qui était farouchement opposé à ce projet ????


calle
calle
calle